La combi Alpha, testée par Maxime Fluri, membre des cadres SwissTriathlon

Maxime, peux-tu te présenter?

J’ai 22 ans et je pratique le triathlon depuis plus de 10 ans. Après plusieurs podiums en coupe d’Europe junior et une 5e place aux championnats d’Europe junior en 2018, j’ai obtenu la 14e place aux championnats du monde U23 en 2019 ainsi qu’une 4eplace en coupe d’Europe élite. Je fais partie des cadres C de l’équipe suisse de triathlon. A côté du triathlon, j’étudie à l’université en Science du sport.

Quels sont les éléments essentiels que tu prends en compte pour choisir une combinaison en néoprène ?

L’élément le plus important pour moi lorsque je choisis une néoprène est que je me sente à l’aise en nageant. L’idée est d’avoir une meilleure flottaison et une pénétration optimale dans l’eau tout en conservant ma technique de nage habituelle.

La qualité du néoprène est aussi particulièrement importante. D’une part, la combinaison doit être suffisamment solide car je ne la ménage pas dans la zone de change lorsque je dois l’enlever. D’autre part, elle doit glisser rapidement sur mon corps pour pouvoir réaliser les meilleures transitions natation-vélo possibles.

Tu as testé l’Alpha et la predator de Orca et tu as opté pour une alpha, pourquoi ?

J’ai opté pour l’Orca Alpha car j’ai été bluffé par la liberté de mouvement au niveau des épaules que la combinaison propose. Avec mon ancienne combinison néoprène, je sentais des douleurs musculaires aux épaules. Je pense que la combinaison néoprène me faisait modifier ma technique de nage ce qui n’est pas le cas avec l’Alpha.

Pour terminer, en testant la predator, j’ai eu plus de peine à placer mes battements. J’avais l’impression de trop flotter, contrairement au modèle Alpha avec lequel, je retrouve des appuis sur mes pieds. En résumé, le modèle Alpha me permet de nager plus vite tout en ayant des sensations de nage semblables à celles que je peux ressentir en maillot de bain.

Quels sont tes objectifs pour la saison à venir ?

Je vise un podium aux championnats suisses élite, des Top 10 en coupe d’Europe, et un Top 15 aux championnats du monde U23.

Merci beaucoup, Maxime, et nous te souhaitons plein de succès pour la saison 2021

preloader