L’Orca Predator, présentée par Pierre Moraz, membre des cadres de Swisstriathlon

Pierre, peux-tu te présenter en quelques mots?

Je m’appelle Pierre Moraz, j’ai 22 ans et je fais fais du triathlon de haut niveau depuis 6 ans. Je suis actuellement membre de l’équipe nationale élite C de Swiss-triathlon. En parallèle j’étudie à l’Université de Lausanne à temps partiel en Sciences du sport. Cela me permet de combiner au mieux sports et études.

Qu’est ce que tu recherches au niveau des combinaisons en néoprène ?

Je recherche le confort et la performance. En effet il est pour moi primordial de se sentir à l’aise dans une combinaison tout en étant le plus performant possible. Sur le circuit international, la première partie de la saison entre mars et Juin, les natations sont quasiment toujours en Néoprène et il est très important d’avoir le meilleur matériel possible.

Tu as testé l’Alpha et la Predator, et opté pour la Predator. Quelle est la raison pour ce choix?

For me the Predator suits me better. It offers a very interesting elasticity and freedom of movement in the arms, which allows me to be comfortable and I can keep the natural movement of the I can keep the natural movement of the crawl. On the other hand, this wetsuit has buoyancy in the legs which allows me to have a perfectly hydrodynamic position in the water. In triathlons, the possibility of saving your legs on the swimming part is very interesting because it allows you to keep the maximum of energy for the bike and the run.

Quels sont tes prochains objectifs pour la saison?

La saison va principalement être construite autour des coupe d’Europe élite*, le 12 juin. De manière plus globale, mon objectif est de gagner de l’expérience dans la catégorie élite et de réaliser les critères pour les championnats du monde u23 (moins de 23 ans), à savoir un top 15 sur Coupe d’Europe élite. *Pierre a terminé 17e lors de la Coupe d’Europe de Olsztyn en Pologne.

preloader